Aleksandra Šljukić, M2, molekularna i celularna biologija, Univerzitet Sorbona u Parizu

 
Aleksandra Šljukić, Serbie

Bila sam stipendista Francuske Vlade za akademsku godinu 2017/18. Studirala sam na Univerzitetu Paris Sorbonne i stekla master diplomu iz oblasti molekularne i celularne biologije i biologije matičnih ćelija.

Oglas za stipendiju sam lako pronašla na sajtu Francuskog instituta tražeći novčana sredstva koja bi pokrila boravak u Francuskoj ukoliko budem primljena na željeni fakultet. Zahvaljujući detaljno napisanim uputama za stipendiju, sam proces prijave i prikupljanja dokumentacije bio je izuzetno lak. Nažalost, po dolasku francuski jezik nisam znala, ali ga intenzivno učim.

Zahvaljujući stipendiji, imala sam priliku da svoj master rad radim u internacionalnom i multikulturalnom okruženju Instituta Pasteur. Napokon sam se bavila oblašću tkivnog inženjeringa proučavajući regeneraciju skeletnih mišića i testirajući nove tehnologije koristeći matične ćelije za što ranije nisam imala prilike.

Osim akademskog života, zahvaljujući stipendiji sam živela u gradu koji obiluje kulturnim događajima i znamenitostima. Samo šetajući uz Senu prolazite pored predivnih muzeja kao što su Musee d’Orsay gde su dela Van Gogha, Musée de l'Orangerie i uživate u Moneovim nimfama, a ako se samo malo udaljite od Sene tu je i Musee Rodin gde je skulptura La Porte de l’Enfer.

S obzirom da Francuzi, a posebno Parižani vode računa da su poslovni i privatni život veoma dobro izbalanisirani, dani se često završe piknikom uz Senu i slavna francuska peciva...

///

J'ai été  boursière du Gouvernement français en 2017-2018. Je me suis inscrite à Sorbonne Université et j'ai obtenu un diplôme de master dans le domaine de la biologie moleculaire et cellulaire Parcours Biologie des cellules souches.

J’ai trouvé l'appel à candidatures pour les bourses assez facilement sur le site de l'Institut français de Serbie, en cherchant des aides financières pour couvrir les frais de mon séjour en France dans le cas d'une réponse positive de l'université choisie. Grâce aux instructions précises, la constitution du dossier de candidatures était rapide. Je ne parlais malheureusement pas le français, mais je l'apprends depuis mon arrivée en France.

Grace à cette bourse, j'ai pu effectuer mon mémoire de master dans un environnement international et multicullturel à l'Institut Pasteur. J'ai pu enfin étudier le domaine de l'ingénierie tissulaire et de la régénération des muscles du squellette. J'ai eu l'occasion de tester des nouvelles technologies en utilisant des cellules souches, ce que je n'avais jamais encore eu l'opportunité de faire.

Grâce à cette bourse, j'ai vécu à Paris, j'ai pu assister à un grand nombre d'évènements culturels et visiter beaucoup de monuments. En longeant la Seine, on passe près de merveilleux  musées comme celui d'Orsay où on peut admirer les oeuvres de Van Ghog, celui de l'Orangerie où nous émerveillent les Nymphes de Monnet, et si on s'éloigne juste un peu du fleuve, on arrive au Musée Rodin, où nous attend la sculpture La Porte de l’Enfer.

Les Français, et surtout les Parisiens, que je connais le mieux, vu que j'ai vécu à Paris, arrivent à concilier leur vie professionnelle et leur vie privée et finissant souvent leur journée de travail par un pic-nic au bord de la Seine accompagné de succulentes viennoiseries...